Des abbayes, monastères et communautés, qui ont pour vocation spéciale l’accueil de la vie, vous recevront avec joie pour vous ressourcer dans le Seigneur.

Week-end Cana-Chemin neuf


à Saint Supice de Favières du 14 au 16 décembre

Un week-end pour prendre soin l’un de l’autre et inviter Dieu au cœur de cette attente.
Pour parler en vérité de sa fécondité. Pour découvrir que la fécondité ne se limite pas à la fertilité biologique.
Pour essayer de répondre à une question, qui, finalement, traverse tous les couples : à quelle fécondité sommes-nous appelés ?
Quel que soit le chemin, ce week-end permettra au couple confronté à l’infertilité de prendre un temps, à part, avec d’autres couples.
Au programme : enseignements et témoignages, temps à deux, temps fraternels, table-ronde, temps liturgiques (office et eucharistie) et prière personnelle. Infos et renseignements. TRACTS 2018 CANA Esp Enfant

Week-end Esperanza


Joséphine et Olivier : « Esperanza est le fruit de notre cheminement. Souffrant depuis 6 ans de ne pas avoir d’enfant, nous sommes passés par de nombreux stades : le déni, la révolte, la colère, le désespoir. Nous avons pleuré, beaucoup. Un jour, nous en avons eu assez de vivre dans une salle d’attente, attendant avec obsession le jour où nous pourrions être parents.

Nous nous sommes redit à quel point nous nous aimons et que nous serions toujours heureux à deux, quoi qu’il arrive. Alors, tout en continuant d’attendre et d’espérer, nous avons choisi de vivre chaque jour le plus intensément possible. (…)

Nous voulons avec ce projet, nous encourager à passer d’une attente subie, non choisie et lourde à porter à l’Espérance, qui ne déçoit pas (cf. Rm 5.5). Nous sommes conscients que chaque couple est unique et que nous n’en sommes pas tous au même « stade »; nous n’avons pas les mêmes résultats médicaux, ni les mêmes besoins et attentes. Pour autant, nous nous sommes demandé ce que nous pourrions imaginer pour nous soutenir entre couples en attente d’enfant, pour nous encourager, nous aider à tenir bon et à avancer, à espérer malgré tout et vivre pleinement l’aujourd’hui.

Infos et renseignements

Un week-end du 6 au 7 avril 2019 sur l’Ile Bouchard


Partager et réfléchir aux questions qui se posent lorsque l’on a des difficultés à concevoir un enfant.
Un week-end à L’Ile-Bouchard auprès de Marie pour permettre à chacun de trouver des repères pour éclairer son chemin.

Le WE est organisé par pour Amour et Vérité, mission de la Communauté de l’Emmanuel. Infos et Contact

« Un couple sur six rencontre des problèmes de fertilité aujourd’hui. Dans cette épreuve, le couple peut petit à petit s’isoler voire même se diviser. Afin de leur donner des pistes pour rester dans l’espérance et trouver leur chemin de fécondité, nous lançons, dans le cadre des propositions CANA du Chemin Neuf, un parcours avec plusieurs soirées proposé à partir d’Octobre 2018.

Vous trouverez ci-joint une invitation à faire suivre très largement autour de vous pour qu’elle puisse rejoindre les couples qui en ont besoin. N’hésitez pas à nous contacter pour toutes questions complémentaires ou si vous souhaitez que nous venions présenter cette initiative. Des tracts seront envoyés prochainement à toutes les paroisses de l’agglomération grenobloise. Nous pouvons également vous en fournir sur demande ».
 
Fraternellement,
Francis & Suzanne MAUBAN

Boulogne Billancourt : soirées mensuelles de partage


Chaque 1er mercredi du mois de 20h15 à 22h30 : « Couples en espérance d’enfant, en parler ensemble », à la Maison des Familles du 92 (Boulogne-Billancourt).

Vous pouvez venir seul(e) ou en couple. Dates :  Chaque 1er mercredi du mois d’octobre à juin, de 20h15 (apéro) à 22h30, soit les 4 octobre, 1er novembre, 6 décembre 2018, 7 février, 7 mars, 4 avril, 2 mai, 6 juin et 4 juillet 2019.

Info et renseignements Sophie Gosselin : sophiehinfray@gmail.com  téléphone : 01 85 96 00 01

La Maison des Familles de Lyon-soirées de partage


La Maison des Familles de Lyon propose 5 soirées pour les couples en espérance d’enfants « l’infertilité, parlons-en »

TARIF : 45€/couple pour la session de 5 rencontres CONDITIONS : Sur inscription Accès avec la carte annuelle d’adhésion à la Maison des Familles (5€/an/famille) Pour infos et inscriptionsFlorence Pasquier-Desvignes 06 26 43 01 13

Paris- paroisse sainte Colette-Soirées mensuelles de partage


Rencontres mensuelles pour échanger sur les difficultés liées à l’infertilité. Le groupe se réunit une fois par mois au Centre Paroissial qui est situé au 1er étage de la paroisse.

Accompagnement : Père Xavier Ley, Curé de la paroisse et Sœur Marie-Jérémie, Petite Sœur des Maternités Catholiques

Ecrire à la paroisse pour connaitre la prochaine date. Programme des rencontres mensuelles : 20h00 : Dîner partagé, 21h00 : Echange à partir d’un texte proposé par le père, 22h00 : Temps de prière dans la chapelle Ste Colette.

La paroisse Sainte Colette des Buttes-Chaumont (Paris) organise son pèlerinage du 30 avril au 1er mai, sur les traces de Sainte Colette, à Gand, ou elle a vécu. Infos et renseignements
A cette occasion, les Clarisses sortiront le manteau de la Sainte. Ce pèlerinage est particulièrement recommandé aux couples en espérance d’enfants!
Pour les Belges, la journée à Gand sera le 2 mai. L’ostention sera juste après la messe chez les Clarisses). Journée : messe à 8h15/ostention/restau/visite du chef d’oeuvre l’Agneau mystique (35 euros).
Adresse des soeurs Clarisses :
Zusters Clarissen Gent
Monasterium Bethlehem
Elisabethplein 13, 9000 Gent

Pèlerinage des couples en espérance d’enfants en juin


 Espérance d’enfants : faiblesse et force de notre couple

(Dates à préciser)
« Venez, à travers la marche et le partage, dans une ambiance amicale et joyeuse, déposer votre souffrance et confier votre espérance dans les mains de Marie et Joseph lors du pèlerinage pour les couples en espérance d’enfants à Cotignac.
Pour plus d’informations, adressez-vous à pelecouplesendesirdenfants@gmail.com

Week-end avec les Clarisses de Poligny


Pèlerinage des couples en désir d’enfant début juillet 2019

(Dates à préciser)

Prière, partage, intercession et espérance. Organisé par la paroisse sainte Colette-des-Buttes-Chaumont de ParisContact et Renseignements sur le pelè – Inscriptions esperance.enfant@gmail.com 06 11 77 58 92

Les Clarisses Françaises d’Assise, Monastère sainte Colette (Assise, Italie)

Site des Clarisses d’Assise

Sainte Colette est née d’une mère qui avait 60 ans le jour de sa naissance. La sainte est invoquée tout particulièrement dans l’accueil de la vie. Elle a obtenu du Seigneur de nombreuses naissances et elle a permis de rompre bien souvent les chaînes de la stérilité. N’ayons pas peur de l’invoquer personnellement et de la supplier d’intercéder pour nos intentions auprès du Seigneur !

Les Clarisses de Poligny (Jura, France)

Site des Clarisses de Poligny

 Avec sainte Claire et sainte Colette : « Vivre l’Evangile dans la pauvreté et l’humilité du Fils de Dieu ».
Sainte Colette est particulièrement priée pour les couples en espérance d’enfants. Elle fait encore aujourd’hui de nombreux miracles dont les soeurs sommes témoins.
Cette année de la Miséricorde ouverte par le Pape François, la Chapelle du Monastère est l’une des Portes de la Miséricorde dans le diocèse, pour tous ceux qui veulent faire la démarche jubilaire.

Notre-Dame de Miséricorde (Pellevoisin, France)

« Calme, Courage, confiance »

Site du sanctuaire

En 1875, une jeune femme de 32 ans, Estelle Faguette atteinte d’une maladie incurable, écrit, avec un coeur d’enfant et dans une grande confiance, une lettre à la Sainte Vierge : elle lui demande d’intercéder auprès de son divin Fils pour obtenir sa guérison, afin de soutenir ses parents âgés. La Vierge Marie répond à cette lettre par quinze apparitions de février à décembre 1876, au cours desquelles elle éduque Estelle a la sainteté et lui délivre un message de miséricorde.

Le 19 février 1876, Estelle est entièrement guérie.

L’Archevêque de Bourges a confié aux Frères de Saint Jean la conduite spirituelle du sanctuaire de Pellevoisin, un message de miséricorde pour aujourd’hui, ainsi que l’hôtellerie. Un monastère de Soeurs contemplatives de Saint Jean assure une présence de prière continue, à laquelle se joignent les pèlerins et visiteurs. Les pèlerins sont accueillis tous les jours de l’année, seuls ou en groupe.

Il est proposé, chaque jour de la semaine la Messe à 11 heures 30 à la chapelle des apparitions et  le dimanche à 11 heures à l’église du village, ainsi que les offices monastiques, et, tout au long de l’année, des journées et week-ends spirituels, des sessions familiales, des retraites, l’accueil des pèlerins individuels ou en groupe, la bénédiction des scapulaires.

Cotignac : 2 lieux bénis par la Sainte Famille:


Monastère La Font Saint-Joseph du Bessillon

Site du monastère

Les moniales bénédictines dont le monastère est installé sur le lieu où apparut saint Joseph en 1660. Cotignac, lieux de pèlerinage qui célèbre la vie, est un haut lieu de prière, terre d’élection, visitée par les deux plus grands saints de notre histoire chrétienne, la Vierge Marie et Saint Joseph, Père adoptif de Jésus-Christ.

Histoire de saint Joseph du Besillon

Sanctuaire Notre Dame de Grâces

Site du sanctuaire

Le 10 août 1519, un bûcheron, Jean de la Baume, gravit le mont Verdaille. Il est seul. Comme d’accoutumée, il commence sa journée par prier. A peine s’est-il relevé qu’une nuée lui apparaît, découvrant la Vierge Marie, et l’Enfant Jésus dans ses bras, qu’entourent Saint Bernard de Clairvaux, Sainte Catherine martyre, et l’Archange Saint Michel. Notre-Dame est debout les pieds sur un croissant de lune. Elle s’adresse alors à Jean à peu près en ces termes : « Je suis la Vierge Marie. Allez dire au clergé et aux Consuls de Cotignac de me bâtir ici même une église, sous le vocable de Notre-Dame de Grâces : et qu’on y vienne en procession pour recevoir les dons que je veux y répandre ».

Après 10 ans de mariage entre Louis XIII épousait et Anne d’Autriche, la question de la descendance commença à être préoccupante, ne serait-ce que d’un point de vue politique. La Reine priait beaucoup à cette intention. Hélas, en 1630 encore, elle « avait eu une grossesse qui n’avait pas plus abouti que les autres ». On eût dit qu’il faudrait un miracle. Le miracle eut lieu, après 22 ans de mariage, par l’intercession de Notre-Dame de Grâces, et c’est bien ainsi que les royaux parents le virent : ils prénommèrent l’héritier « Louis Dieudonné » (c’est à dire donné par Dieu).

Les frères de la congrégation de saint Jean recueillent les intentions de prière et une équipe de laïcs assure quotidiennement le chapelet et prie pour les personnes qui leur sont confiées. C’est avec joie qu’ils déposeront au pied de Notre Dame de Grâces, avec une ferme espérance, nos fardeaux que nous voudrons bien leur confier. Histoire de Notre-Dame de Grâces

L’île Bouchard (Touraine, France)

Site de l’Ile Bouchard

Ce sanctuaire marial et angélique accueille plus de 100000 visiteurs par an.

logoCRCLa Vierge Marie et l’ange Gabriel sont apparut du 8 au 14 décembre 1947 à quatre petites filles. “Dites aux petits enfants de prier pour la France, car elle en a grand besoin” ; “Je donnerai du bonheur dans les familles”. Les pèlerinages et le culte public à Notre-Dame de la Prière ont été autorisés par décret de Mgr André Vingt-Trois, alors archevêque de Tours, le 8 décembre 2001. La paroisse, Saint-Gilles de L’Île-Bouchard, est confiée à un prêtre de la Communauté de l’Emmanuel depuis juin 1998.

Les grandes dates du sanctuaire : l’anniversaire des apparitions en décembre ; la fête de l’archange Gabriel en septembre; chaque fête mariale, particulièrement le 15 août.

L’Institut Notre-Dame de Vie (Vaucluse, France)

Site de l’Institut

La grâce du baptême est le fondement de la vie de tout chrétien appelé à la sainteté

L’oraison, cette relation intime d’amitié vécue avec Dieu dans la prière silencieuse, est à la base de toute vie chrétienne.

Révéler cette richesse au monde de notre temps devient une urgence.

L’Abbaye saint Joseph de Clairval (Flavigny, Bourgogne)

Site de l’abbaye

«Saint Benoît voulut ouvrir son monastère principalement pour le salut éternel d’un grand nombre.» (Jean-Paul II, 22 mai 1980)

Selon l’esprit bénédictin, la vie liturgique constitue le centre de la journée du moine. Fidèle à son charisme propre, l’Abbaye Saint Joseph organise des retraites spirituelles de cinq jours. De plus, l’Abbaye publie régulièrement une lettre spirituelle qui est envoyée gratuitement à ceux qui en font la demande.Pour leur subsistance, les moines ont mis en place différents ateliers :