Mars 2015 - 2ème semaine

Pour tous les couples qui espèrent accueillir un enfant ou qui ont accepté l’idée de ne pas en avoir, pour tous les couples en démarche d’adoption…

« Courage, Calme, Confiance »  (devise empruntée au sanctuaire de Pellevoisin)

Au nom du Père et du Fils et Saint-Esprit. Amen.

Prions en ce jour avec :

Sainte Rose de Lima

Sainte Patronne des Amériques, de l’Amérique latine, du Pérou, des Philippines, des sœurs dominicaines, des couturières, jardiniers, fleuristes, des JMJs de Madrid,

Commémorée le 23 août.

 

st-rose-rightsideSainte Rose de Lima, nous tournons nos cœurs vers vous et humblement nous vous prions:

Accompagnez-nous sur le chemin de notre foi ;
Donnez-nous l’audace de servir le Christ en toutes circonstances,
La grâce de le louer pour ses bienfaits et la force pour accepter les échecs. Ouvrez chaque jour notre cœur à l’amour, source de toute vocation.

Comme vous dont la charité était incommensurable, que nous soyons aussi capables d’aimer tous nos frères dans la vérité. Et, quand cela est trop difficile, enseignez-nous le pardon.

Vous qui avez volontairement accepté et bravement supporté de nombreuses souffrances, apprenez-nous à porter nos croix avec dignité et joie, À offrir à Dieu nos misères, nos soucis et nos peines, et aux autres notre joie, notre douceur et notre présence.[1]

1. La Fécondité

« Sainte Rose de Lima est la première sainte de l’Amérique. Sa renommée et son culte s’étendent très vite hors des frontières du Pérou. Dès 1671, des récits de sa vie sont édités en latin, puis en français. Sainte Rose est vénérée […] depuis plus de deux siècles puisqu’on trouve déjà sa trace en 1748. La légende raconte qu’un habitant de la ville de Ballan, désolé de savoir que sa fille perdait la vue, fit vœu de consacrer une partie de ses terres et la fontaine qui s’y trouvait, et d’ériger un oratoire à Sainte Rose si son enfant guérissait. Promesse tenue. […] Sainte Rose est toujours attentive à nos prières. Elle continue à présenter nos demandes au Seigneur, à intercéder pour nous. Qu’elle nous obtienne d’aimer le Christ et nos frères comme elle, dans l’humilité et la patience. »[i]. « À sa mort, le 24 août 1617, une foule de paysans afflue vers sa tombe pour y recueillir un peu de terre. Elle avait 31 ans. Béatifiée en 1668 et trois ans plus tard canonisée par le pape Clément X, sainte Rose de Lima devient la patronne de l’Amérique Latine, des Philippines, des couturières, jardinières et fleuristes ! »[ii]p.145. Sainte Rose a fait partie des saints patrons des JMJ de Madrid en 2011.

Par votre intercession, sainte Rose, gardez nos cœurs brûlants d’amour pour le Christ afin que notre mariage porte du fruit et augmente en nous la capacité d’aimer.

Je vous salue Marie ×3

2. La Famille

« Rose naquit à Lima, au Pérou, le 20 avril 1586, et reçut au Baptême le nom d’Isabelle. Sa mère, penchée sur son berceau, ayant cru apercevoir une rose épanouie sur son visage, s’écria: « Désormais, tu seras ma « Rose », changement de nom qui fut confirmé par la Sainte Vierge dans une vision qu’eut plus tard la jeune fille.

La vie de cette petite Sainte a été une suite ininterrompue de souffrances volontairement acceptées et héroïquement supportées. Dès son bas âge, Rose comprit que la vraie sainteté consiste avant tout à accomplir ses devoirs d’état. Une source de difficultés lui vint de concilier l’obéissance à ses parents avec la fidélité aux appels intérieurs dont le Ciel la favorisait. Elle s’ingénia à trouver le moyen d’obéir à la fois à Dieu et à sa mère. Décidée à ne chercher à plaire à personne qu’à Dieu, elle portait néanmoins une couronne de fleurs imposée par sa mère; mais elle sut y cacher à l’intérieure une aiguille qui faisait de cet ornement un instrument de supplice »[i] J.-M. Planchet, Nouvelle Vie des Saints, p. 345

Par votre intercession, sainte Rose, que le Bon Dieu garde notre couple solidement uni grâce à la prière et à l’espérance.

Je vous salue Marie ×3

3. La Confiance en Dieu

« Par la lecture, Rose découvre la vie de sainte Catherine de Sienne et celle-ci deviendra une inspiration pour sa propre vie. Ressentant un appel à la vie religieuse contemplative mais n’ayant aucun couvent de moniales dans la ville de Lima, elle devient tertiaire dominicaine à l’âge de 20 ans et reçoit le nom de Rose de Sainte Marie. Elle prononce le vœu de virginité et, avec l’aide de son frère, se fait construire un petit ermitage sur la propriété de ses parents pour y vivre en semi-réclusion. […] Pendant plus de quinze ans, Rose vivra dans l’aridité spirituelle avant que le Christ ne commence à lui apparaître régulièrement. Il devient pour elle sa seule récompense. Rose subit alors plusieurs examens de la part des autorités religieuses au sujet de ses grâces, mais la profondeur de ses réponses les étonne et gagne leur confiance. Elle dira: À part la Croix, il n’y a pas d’autre échelle pour atteindre le Paradis »[i].

Par votre intercession, sainte Rose, que nos craintes soient balayées afin de nous abandonner totalement au Christ Jésus.

Je vous salue Marie ×3

4. La Foi

« À l’exemple de sainte Catherine de Sienne, Rose se voua à une vie de pénitence. Dès son enfance, elle s’exerça au jeûne et put le pratiquer à un degré héroïque. Elle ne mangeait jamais de fruits. À six ans, elle jeûnait le vendredi et le samedi. À quinze ans, elle fit vœu de ne jamais manger de viande. Plus tard, elle ne mangea qu’une soupe faite de pain et d’eau, sans sel ni autre assaisonnement. Toutes les nuits, elle se frappait cruellement avec des chaînettes de fer, s’offrant à Dieu comme une victime sanglante pour l’Église, l’État, les âmes du purgatoire et les pécheurs. Non contente du lit de planches sur lequel elle reposa longtemps, elle se fit un lit avec des morceaux de bois liés avec des cordes; elle remplit les intervalles avec des fragments de tuiles et de vaisselle, les acuités tournées vers le haut. Rose coucha sur ce lit pendant les seize dernières années de sa vie.

La vraie sainteté ne réside pas dans la pénitence du corps, mais dans celle du cœur, qui est impossible sans l’humilité et l’obéissance. Toutes les austérités de Rose étaient soumises à l’obéissance; et elle était toujours prête à tout abandonner. On s’étonnera que ses directeurs aient pu approuver dans un si frêle enfant d’aussi cruelles macérations ; mais il faut savoir que chaque fois que des confesseurs voulurent s’y opposer, ils en furent empêchés par une lumière intérieure.

Toute la personne de Rose, défigurée par la pénitence, attirait l’attention du public et la faisait vénérer comme une Sainte. Désolée, elle eut recours à Dieu, afin que ses jeûnes n’altérassent pas les traits de son visage. Chose admirable ! Elle reprit son embonpoint et ses vives couleurs ; ses yeux se ranimèrent. Aussi arriva-t-il qu’après avoir jeûné tout un Carême au pain et à l’eau, elle rencontra des jeunes gens qui se moquèrent d’elle en disant: « Voyez cette religieuse si célèbre par sa pénitence ! Elle revient sans doute d’un festin. » Rose en remercia Dieu”[i] J.-M. Planchet, Nouvelle Vie des Saints, p. 345

Par votre intercession, sainte Rose, que nous maintenions fermement en nous un grand désir de sainteté malgré nos imperfections et nos faiblesses.

Je vous salue Marie ×3

5. L’ouverture aux autres

« La jeune péruvienne brode, fait des travaux d’aiguilles et cultive des fleurs pour aider financièrement ses parents qui sont de petits propriétaires. Elle sort de sa réclusion pour recevoir quotidiennement l’Eucharistie et pour adorer silencieusement. Ses grandes privations de nourriture et de sommeil sont offertes pour les indiens de son pays, les enfants abandonnés, les infirmes et les malades »[i]. « La charité de Rose pour le salut des âmes était en proportion de son amour pour Jésus-Christ. Elle ressentait une poignante douleur en pensant aux âmes qui se perdent après avoir été si chèrement achetées. Elle pleurait sur le sort des Chinois, des Turcs, et des nombreuses sectes hérétiques qui désolaient l’Europe »[ii] J.-M. Planchet, Nouvelle Vie des Saints, p. 345.

Par votre intercession, sainte Rose, nous confions nos amis, frères et sœurs et connaissances qui attendent la vie. Que l’Esprit-Saint anime en nous douceur et bonté, écoute et présence dans notre amitié pour chacun d’eux.

Je vous salue Marie ×3

6. L’engagement dans la société

« Reçue dans le Tiers Ordre de Saint Dominique sous le nom de  » Rose de Sainte Marie « , elle vit son union au Christ dans la prière incessante et joyeuse. Active auprès des malades et des déshérités qu’elle soigne, qu’elle visite, qu’elle accueille avec tout son amour et sa patience; elle est toujours disponible à tous. »[i].

Par votre intercession, sainte Rose, nous vous confions toutes les lois et pratiques qui blessent la dignité que Dieu nous a donnée (Avortement,GPA, euthanasie, etc.).

Je vous salue Marie ×3

7. Frères et sœurs dans le Christ

Par votre intercession, sainte Rose, je confie au Seigneur les intentions de tous les membres de notre groupe de prière.

Je vous salue Marie ×3

Final :

Prière à Notre Dame

(Prière du Père Léonce de Grandmaison)

index-rosaire-de-marie_8327_image013Sainte Marie, Mère de Dieu, gardez-moi un cœur d’enfant, pur et transparent comme une source ;

Obtenez-moi un cœur simple, qui ne savoure pas les tristesses,

Un cœur magnifique à se donner, tendre à la compassion, un cœur fidèle et généreux, qui n’oublie aucun bien et ne tienne rancune d’aucun mal.

Faites-moi un cœur doux et humble, aimant sans demander de retour, joyeux de s’effacer dans un autre Cœur, devant votre divin Fils.

Un cœur grand et indomptable, qu’aucune ingratitude ne ferme, qu’aucune indifférence ne lasse,

Un cœur tourmenté de la gloire de Jésus-Christ, blessé de son Amour, et dont la plaie ne guérisse qu’au ciel.

AMEN