Saint Damien de Molokai (1840-1889)

Prêtre missionnaire de la Congrégation des Sacrés Cœurs de Jésus et Marie, Martyr de la charité,

Commémoré le 10 mai.

 

st damien de momokai« Joseph de Veuster naît dans une famille belge de langue flamande au village de Tremelo en 1840. Il est le septième de huit enfants dont quatre entreront en religion. Il suit l’un de ses frères dans la Congrégation des Sacrés Cœur de Jésus et Marie (ou Pères de Picpus), prenant le nom de Damien.

Il y développe son amour de l’adoration eucharistique qui sera son seul soutien dans les heures de solitude, et son amour de la Sainte Vierge. Dans son ardeur missionnaire, le jeune religieux s’adresse directement au supérieur général et obtient la permission de partir à la place de son frère tombé malade, dans la mission nouvellement fondée aux îles Hawaï. Il s’embarque avant même son ordination sacerdotale qui lui sera conférée à Honolulu.

Le gouvernement avait regroupé d’autorité tous les lépreux de l’archipel dans l’île Molokaï, le Père Damien est choisi parmi d’autres volontaires pour assurer une présence sacerdotale dans cet enfer de désespoir et de misère morale. Il organise alors la vie religieuse, sociale et fraternelle dans cette île mise au ban de la société. Il se solidarise avec les lépreux (il aimait dire: « nous les lépreux ») et même, malgré ses précautions, il est atteint à son tour par la maladie. « Qu’il est doux de mourir comme un enfant du Sacré-Cœur », disait-il à son dernier jour. Il avait souhaité que ce fût le jour de Pâques ; ce fut le Lundi Saint, 15 avril 1889.

Il a été béatifié par le Pape Jean-Paul II le 4 juin 1995, puis canonisé par Benoît XVI le 11 octobre 2009 »[i].