Sainte Colette de Corbie (1447)

Réformatrice de l’Ordre des Clarisses

Commémorée le 6 mars

 

Icone-saintecolette« Une jeune fille de 25 ans, Colette Boëllet (1381-1447) naît en 1381 à Corbie, en Picardie. Alors qu’elle y vivait recluse, elle reçoit une vision qui lui enjoint de rénover l’héritage franciscain. Le pape Benoît XIII qu’elle va rencontrer à Nice lui donne le voile noir de clarisse et la nomme abbesse des religieuses venant à la Réforme de l’Ordre. Malgré les périls et violences qui jalonnent son chemin, elle fonde en quarante ans, 18 monastères de Besançon à Gand en Belgique. Elle a l’appui des Maisons de Savoie, de Bourgogne, des Armagnacs…

Mystique, elle revit la Passion chaque jour. Ascétique, elle reçoit extases, larmes et ravissements au moment de l’Eucharistie. Son courage est exemplaire pour traverser chaque difficulté, luttes contre le démon ou souffrances. A la fois, thaumaturge, elle marque son entourage par sa confiance en Dieu et son humilité, se nommant « la petite ancelle du Seigneur, indigne et inutile servitesse ». Elle meurt à Gand en Belgique, en 1447.

Colette ne chercha pas à faire une œuvre originale. Elle se voulait simplement fidèle à la pensée des fondateurs. A Nice, elle avait seulement demandé au Pape de pouvoir « garder la Règle que le glorieux Père Saint François donna à la glorieuse Madame Sainte Claire ». […] Colette a su avec grande sagesse accueillir tout ce que Dieu lui demandait. Même les années terribles de la Révolution Française n’ont pu éteindre sa fécondité et sa persévérance.

Sainte Colette est particulièrement invoquée par les couples en espérance d’enfants. Elle-même est née d’une mère qui avait 60 ans le jour de sa naissance. Son prénom de naissance, Nicolette (prénom raccourci en Colette), montre qu’elle est la fille spirituelle de Saint Nicolas. En effet, ses parents invoquèrent largement ce saint afin d’obtenir la grâce d’accueillir un enfant.

Sainte Colette, bénie par sa naissance miraculeuse, est ainsi invoquée particulièrement pour l’accueil de la vie. Elle a obtenu du Seigneur de nombreuses naissances et elle a permis de rompre bien souvent les chaînes de la stérilité.

N’ayons pas peur de l’invoquer personnellement et de la supplier d’intercéder pour nos intentions auprès du Seigneur »[i]Biographie tirée du site des Clarisses du monastère sainte Colette à Assise (légèrement modifiée).