La Sainte Famille

 

Fêtée le premier dimanche après le 25 décembre, entre la fête de Noël (25 décembre) et la solennité de Marie Mère de Dieu (1er janvier). 

Fête de la Sainte Famille de Jésus, Marie et Joseph, qui est proposée en exemple aux familles chrétiennes et dont on invoque l’assistance.

La fête de la Sainte Famille est particulièrement vénérée à Cotignac (Provence, France), lieu d’apparition à la fois de la Vierge Marie et de Saint Joseph, au Sanctuaire Notre Dame de Grâces et saint Joseph du Bessillon.

ste famille

Méditons avec Benoît XVI :

« Chers frères et sœurs,

En ce dimanche qui suit le Noël du Seigneur, nous célébrons avec joie la Sainte Famille de Nazareth. Le contexte est le plus adapté, car Noël est par excellence la fête de la famille. C’est ce que démontrent les nombreuses traditions et coutumes sociales, en particulier l’usage de se réunir, en famille précisément, pour les repas de fête ainsi que pour les vœux et l’échange de cadeaux ; et comment ne pas souligner qu’en cette circonstance, les difficultés et la douleur provoquées par certaines blessures familiales sont amplifiées ?

Jésus a voulu naître et grandir dans une famille humaine ; il a eu pour mère la Vierge Marie et Joseph a été un père pour lui ; ils l’ont élevé et éduqué dans un immense amour. La famille de Jésus mérite véritablement le titre de « sainte », car elle est entièrement prise par le désir de remplir la volonté de Dieu, incarnée dans l’adorable présence de Jésus. D’une part, c’est une famille comme toutes les autres, et, en tant que telle, un modèle d’amour conjugal, de collaboration, de sacrifices, de confiance dans la divine Providence, de travail et de solidarité, en bref, de toutes les valeurs que la famille préserve et promeut, en contribuant de façon primordiale à former le tissu de chaque société.

Mais dans le même temps, la Famille de Nazareth est unique, différente des autres, en vertu de sa vocation particulière liée à la mission du Fils de Dieu. Précisément en vertu de son unicité, elle indique à chaque famille, et en premier lieu aux familles chrétiennes, l’horizon de Dieu, la primauté douce et exigeante de sa volonté, la perspective du Ciel auquel nous sommes destinés. Pour tout cela nous rendons grâce aujourd’hui à Dieu, mais également à la Vierge Marie et à saint Joseph, qui, avec tant de joie et de disponibilité, ont coopéré au dessein de salut du Seigneur.

[…] La famille est assurément une grâce de Dieu, qui laisse transparaître ce qu’Il est lui-même :  Amour. Un Amour pleinement gratuit, qui soutient la fidélité sans limite, même dans les moments de difficulté ou de découragement. Ces qualités ressortent de façon éminente dans la Sainte Famille, au sein de laquelle Jésus est venu au monde, et a grandi empli de sagesse, grâce aux soins attentifs de Marie, et à la garde fidèle de saint Joseph.

Chères familles, ne laissez pas s’affaiblir l’amour, l’ouverture à la vie et les liens incomparables qui unissent votre foyer. Demandez-les constamment au Seigneur, priez unis afin que vos intentions soient illuminées par la foi et accompagnées par la grâce divine sur la voie vers la sainteté. De cette façon, dans la joie de tout partager dans l’amour, vous donnerez au monde un beau témoignage de l’importance de la famille pour la personne humaine et pour la société. Le Pape est à vos côtés, en priant spécialement le Seigneur pour tous ceux qui, dans chaque famille, ont davantage besoin de santé, de travail, de réconfort et de compagnie. En cette prière de l’Angélus, je vous confie tous à notre Mère du ciel, la Très Sainte Vierge Marie!

[…] Je vous salue avec joie, chers pèlerins francophones. En ce temps de Noël, l’Église nous invite à fêter la Sainte Famille. L’amour et la tendresse, la disponibilité et la confiance, la patience et le dévouement discret étaient au cœur du foyer de Marie et de Joseph. Aujourd’hui rendons grâce pour toutes les familles qui sont heureuses, et confions au Seigneur toutes les familles qui sont dans la difficulté, afin qu’elles puissent trouver accueil, aide et réconfort. Avec ma Bénédiction apostolique.

Je souhaite à tous un bon dimanche et une fin d’année sereine, en étant reconnaissants à Dieu pour tous ses bienfaits. Tous mes vœux de bien ! »

Source : Ici Benoît XVI, Fête de la Sainte Famille de Nazareth, durant l’Angélus, Place saint-Pierre, Dimanche 28 décembre 2008, Place Saint-Pierre

Aller plus loin…

A Lire Ici : l‘excellent document paru dans la revue Aletheia, N°7, Le Mystère de la Sainte Famille, écrit par le Père Marie-Dominique Philippe, Fondateur de la Communauté de saint Jean. 

http://www.festival-familles.com/documentation/Le%20mystere%20de%20la%20Sainte%20Famille.pdf